fbpx

742 avis : 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐

Docorga devient gratuit pour les orthophonistes.

Mon espace santé – DMP : tout comprendre

Après de premières expérimentations autour du DMP (dossier médical partagé), un outil nommé Mon espace santé a été lancé début 2022 par l’Assurance maladie et le ministère de la Santé. Son objectif ? Devenir le “carnet de santé numérique interactif” de tous les assurés en France. En pratique, à quoi sert-il et comment fonctionne-t-il ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. 

⚠️ Avant toute chose, commençons par signaler que Mon espace santé est accessible uniquement aux professionnels détenteurs d’une CPS (carte de professionnel de santé).

Sommaire

Qu’est-ce que Mon espace santé ?

Mon espace santé est un espace numérique personnel et sécurisé centré sur le patient, et pensé comme un carnet de santé numérique. Il permet au patient de stocker et partager ses données de santé en toute sécurité dans un dossier médical partagé (DMP) afin de faciliter son suivi. Il propose aussi différents outils destinés à faciliter la communication entre le patient et les soignants.

💡 Le DMP (dossier médical partagé) a été lancé avant Mon espace santé, mais est désormais intégré à cette nouvelle plateforme unique.

Mon espace santé a vocation à devenir un outil largement utilisé. Ainsi, chaque assuré peut activer son propre espace personnel sur le site monespacesante.fr. L’outil se décline aussi sous la forme d’une application mobile. L’objectif affiché par les pouvoirs publics est de permettre à “chacun [de] participer activement au suivi et à la préservation de sa santé”. 

Et pour les professionnels ? L’Assurance maladie indique que “le DMP est au service de la coordination des soins et offre aux professionnels de santé la possibilité d’accéder à une information beaucoup plus complète sur leurs patients.”Qui intervient sur Mon espace santé ?

Le patient est le premier acteur de Mon espace santé. Il est invité à alimenter son espace santé en complétant : 

  • son profil médical : allergies, directives anticipées, etc.,
  • son dossier médical : dépôt des prescriptions, comptes-rendus, etc.

Il peut également définir les règles de confidentialité de ses données médicales, par exemple en cas de prise en charge par les services d’urgence.

Le dossier médical partagé (DMP) peut également être alimenté par les professionnels de santé et les établissements de soin qui traitent le patient : 

  • professions médicales,
  • professions paramédicales conventionnées,
  • centres hospitaliers,
  • laboratoires d’analyses médicales, centres d’imagerie.

Les professionnels peuvent, selon leur statut et les droits octroyés par le patient dans le cadre du secret professionnel partagé, consulter tout ou partie des documents disponibles dans le DMP. 

Enfin, le patient et les soignants peuvent communiquer entre eux grâce à la messagerie sécurisée de la plateforme.

💡 Un exemple pratique ? Si un patient est hospitalisé, l’hôpital peut potentiellement retrouver ses allergies, traitements et antécédents sur son espace santé. Son médecin traitant peut de son côté avoir un accès facilité au compte-rendu d’hospitalisation.

Quelles sont les fonctionnalités de Mon espace santé ?

Mon espace santé est à l’heure actuelle composé de trois modules : 

  • le dossier médical, qui inclut les documents du DMP, le profil médical du patient et des mesures de son état de santé,
  • la messagerie, qui offre un espace d’échange sécurisé entre les patients et les soignants,
  • un catalogue de services numériques référencés, rassemblant les outils digitaux dédiés à la santé approuvés par l’Etat.

L’ajout d’un quatrième module est prévu : l’agenda. Il permettra une centralisation de tous les rendez-vous médicaux sur une seule plateforme, avec soit une saisie manuelle par l’utilisateur, soit un import automatique depuis les plateformes de prise de rendez-vous.

 

💡 Un exemple pratique ? Le patient peut numériser ses ordonnances et les charger de manière sécurisée sur Mon espace santé, afin de les retrouver facilement et au même endroit. Le soignant peut aussi transmettre des recommandations à son patient en toute sécurité via la messagerie sécurisée, par exemple suite à la réception de résultats d’examens.

Mon espace santé pour les professions paramédicales

⚠️ Rappel : Mon espace santé est accessible uniquement aux professionnels détenteurs d’une CPS (carte de professionnel de santé).

Mon espace santé, DMP, MSSanté : quels liens ?

Un professionnel de santé qui utilisait déjà le DMP (dossier médical partagé) et la messagerie MSSanté retrouve ces outils avec Mon espace santé. En effet, ils sont connectés au profil Mon espace santé de chaque patient. Le praticien peut donc continuer d’utiliser le DMP et MSSanté via son logiciel métier pour communiquer des informations ou documents que le patient retrouvera dans son espace santé.

18 praticiens rédacteurs
16 chapitres complets
100 % gratuit

En tant que professionnel de la rééducation, à quoi ai-je accès ?

Le professionnel conventionné peut contacter le patient via la messagerie sécurisée. Dès lors que le patient l’y autorise, il peut alimenter son DMP. Il peut également consulter certaines informations pertinentes pour sa spécialité et nécessaires à la prise en charge du patient. Les droits d’accès de chaque professionnel de santé sont déterminés en fonction de leur spécialité, selon une grille d’autorisations. Il est à noter que le patient a la possibilité de bloquer un professionnel ou de masquer les documents de son choix.  

⚠️ Le médecin traitant bénéficie de droits spécifiques sur le DMP de son patient qui ne sont pas accessibles aux autres soignants. Il dispose d’un accès élargi au DMP et de droits d’administrateur lui permettant par exemple de bloquer un autre professionnel.

Comment visualiser le dossier d’un patient ?

Pour accéder au DMP d’un patient, le professionnel doit être muni de sa CPS (carte de professionnel de santé), de la carte Vitale du patient ainsi que d’un lecteur de cartes SESAM-Vitale. Il peut se connecter au DMP depuis son logiciel métier ou depuis le site dmp.fr.

Comment utiliser la messagerie de Mon espace santé ?

Chaque patient disposant d’un profil Mon espace santé dispose d’un identifiant national de santé : l’INS. Le professionnel peut trouver l’INS du patient sur son logiciel métier pour construire l’adresse mail du patient sur le modèle suivant : [INS]@patient.mssante.fr. Il est alors en mesure de lui écrire via la messagerie sécurisée. Si le patient n’a pas activé son espace personnel, il reçoit une notification par mail l’invitant à le faire afin de pouvoir lire le message.

💡 Le patient ne peut pas prendre l’initiative d’écrire à un professionnel de santé. C’est ce dernier qui initie l’échange et peut y mettre fin à tout moment. Pour ce faire, il doit inscrire la mention “[FIN]” dans l’objet du message de réponse.

Mon espace santé et la protection des données

Un patient peut-il s’opposer à la création de son profil sur Mon espace santé ?

Le principe de base est que chaque assuré dispose automatiquement d’un profil qu’il peut ensuite activer ou laisser en veille. Toutefois, le patient a la possibilité de s’opposer à la création de son profil lorsqu’il en est notifié.

Un patient peut-il empêcher un professionnel d’accéder à son dossier ?

Oui. Le patient peut masquer certains documents, ou bloquer totalement l’accès d’un professionnel de santé à son DMP.

Le praticien peut-il consulter le DMP sans l’avis du patient ?

Non. Un professionnel de santé doit respecter les principes déontologiques (RGPD) concernant les données de santé. Il doit demander l’accord du patient avant de consulter son dossier.

Comment fonctionne Mon espace santé pour les mineurs ?

Les enfants ont leur propre espace santé. Celui-ci peut être géré par les deux parents grâce à la fonctionnalité “Partage du profil”. Les professionnels de santé peuvent, en concertation avec le mineur et dans le respect des règles de déontologie, choisir de masquer certains documents pour les parents.

L’Assurance maladie et d’autres organismes ont-ils accès à Mon espace santé ?

Non. L’Assurance maladie n’a pas accès à vos données confidentielles de santé. Il en est naturellement de même pour votre mutuelle, l’Etat, votre employeur, votre banque, ou tout autre organisme. Le Compte Ameli, distinct de Mon espace santé, sert d’interface avec l’Assurance maladie pour toutes les questions administratives.

Quelles différences entre Mon Espace Santé et Docroga ? 

Mon espace santé est un carnet de santé numérique, la ou Docorga est un gestionnaire de patientèle. Mon Espace santé vise à centraliser des documents de santé à plusieurs praticiens de santé, tandis que Docorga a un champ d’action beaucoup plus large. Docorga est accessible sans carte CPS, et est donc ouvert aux ergothérapeutes, psychomotriciens ou encore psychologues. Les services sont plus complets : liste d’attente, rappels SMS, agenda, comptabilité, prise de rendez-vous en ligne notamment… et ont fait leurs preuves, depuis leurs lancements en 2014.

Quelles perspectives pour Mon espace santé ?

En avril 2023, Mon espace santé indiquait que 90 % des assurés disposaient d’un profil (actif ou non) et que 26 % d’entre eux l’avaient complété. Alors que l’objectif est de généraliser son utilisation, quelles sont les perspectives pour ce carnet de santé numérique ?

Pour l’orthophoniste Kathleen Le Parc, il existe à l’heure actuelle plusieurs freins à son déploiement. “Le principe est très intéressant, mais difficile à appliquer, aussi bien du côté des patients que des soignants. Pour que l’outil soit efficace, il faudrait que tout le monde joue le jeu. Je doute, par exemple, que la majorité des patients prennent le temps de compléter leur profil. De plus, certaines fonctionnalités des services développés par le service public (messagerie…) sont en concurrence avec des plateformes privées qui se sont déjà imposées dans les usages. Les outils comme Mon espace santé restent souvent méconnus. D’ailleurs, je n’ai pas eu connaissance de campagne de communication de grande ampleur sur le sujet.

Elle note également un frein plus spécifique aux professions paramédicales : “la boucle de partage n’est pas équitable, puisque tous les soignants n’ont pas accès aux mêmes informations. Sans ces outils aussi bien qu’avec, le problème est le même : on ne nous transmet pas toutes les informations nécessaires à la prise en charge.” 

Mon espace santé est donc un outil au potentiel intéressant, qui devra parvenir à s’imposer auprès des professionnels comme des patients pour remplir efficacement sa fonction.

D'autres articles pourraient vous intéresser
  • 18 praticiens rédacteurs
  • 16 chapitres complets
  • 100 % gratuit

Ressource réservée aux utilisateurs de Docorga