fbpx

742 avis : 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐

Docorga devient gratuit pour les orthophonistes.

Adhérer à une AGA : toujours un bon calcul en 2023?

⏱️ : 3 min

Adhérer à une AGA : toujours un bon calcul en 2023?

Temps de lecture : 3 minutes
Nombre de vues : compteur pour site gratuit sans pub
Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de remi altina (1)
avec Alexandre Prouteau, Psychomotricien

Président de l’AFPL et secrétaire général de la FFP.

Kathleen
avec KathleenOrtho, Orthophoniste

Influenceuse sur Instagram.

L’AGA, ou association de gestion agréée, est un organisme chargé d’accompagner les professions libérales dans leur gestion administrative.

L’adhésion à une AGA peut être à la fois un gage de confiance et une source d’avantages. Cependant, les contreparties fiscales à l’adhésion ont évolué en 2023. Dans ce contexte, est-il toujours intéressant de s’inscrire à une AGA ? 

Faisons le point avec Alexandre Prouteau et @Kathleenortho, interviewés par Docorga. 

Sommaire

Qu’est-ce qu’une AGA ?

Définition : créées en 1976 par l’Etat, les AGA sont des organismes agréés chargés de remplir un rôle d’information, d’assistance et de surveillance auprès des professions libérales

Les textes juridiques (décret n°2021-1303 modifiant l’annexe II du code général des impôts) stipulent que l’AGA a pour fonction : 

  • D’apporter “une assistance en matière de gestion dans les domaines de l’assistance technique et de la formation et l’information ayant trait au droit, à la fiscalité, à la comptabilité ou à la gestion.”
  • D’effectuer “Une analyse des informations économiques, comptables et financières en matière de prévention des difficultés économiques et financières.

L’adhésion à une AGA est facultative. Il existe une centaine d’AGA différentes en France et le coût de l’adhésion est généralement de l’ordre de 200 €.

L’AGA : à quoi ça sert ?

L’AGA est à la fois un organisme d’accompagnement et de contrôle. Elle veille en particulier à : 

  • La bonne tenue de la comptabilité.
  • L’exactitude des déclarations fiscales.
  • La prévention des difficultés économiques.
 

Concrètement, l’AGA peut : 

  • Répondre à vos questions en matière de gestion, de fiscalité et de comptabilité et vous offrir des formations.
  • Effectuer des audits de gestion pour s’assurer de la bonne santé financière de votre entreprise.
  • Vous aider à tenir votre comptabilité.
  • Vous rappeler les échéances fiscales, contrôler vos déclarations et les télétransmettre à l’administration.

Son rôle est complémentaire de celui d’un expert-comptable ou d’un logiciel de comptabilité. En lien direct avec l’administration, l’AGA offre une garantie d’exactitude et une caution de confiance.

18 praticiens rédacteurs
16 chapitres complets
100 % gratuit

❓ Ce qui change en 2023

Auparavant, les professionnels en libéral étaient incités à adhérer à une AGA par un dispositif de majoration de l’impôt. Sans adhésion, le montant de leurs revenus imposables était majoré de 25 %.

En 2023, ce système a entièrement disparu. La non-adhésion ne constitue donc plus un préjudice fiscal majeur. Alors, est-il toujours pertinent d’adhérer à une AGA en 2023 ? Cela peut présenter d’autres avantages, comme nous allons le voir.

Les avantages fiscaux de l’AGA depuis 2023

Malgré la disparition de la majoration, l’adhésion à une AGA présente toujours un intérêt fiscal.

Il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt pour frais de tenue de comptabilité et d’adhésion à une AGA. Pour ce faire, il faut remplir deux conditions : 

  • Avoir un chiffre d’affaires inférieur à 77 700 €.
  • Relever du régime de la déclaration contrôlée (le régime micro-fiscal ne donne pas lieu à une telle réduction puisque les charges sont déduites sur une base forfaitaire).

Lorsque ces conditions sont remplies, l’entreprise peut déduire les deux tiers des charges éligibles dans la limite de 915 €. Le coût de revient de l’adhésion à l’AGA devient alors minime, de l’ordre de quelques dizaines d’euros par an.

Par ailleurs, l’adhésion ouvre le droit à une déduction intégrale du salaire du conjoint pour les professionnels concernés. Enfin, il existe un système de dispense de pénalités pour les nouveaux adhérents constatant des erreurs dans leurs précédentes déclarations fiscales.

😍 L’AGA, un accompagnement humain

Au-delà des avantages fiscaux, l’AGA joue un rôle d’assurance en garantissant l’exactitude de vos déclarations. Elle peut ainsi vous épargner du stress, voire quelques ennuis administratifs.

L’AGA est aussi un interlocuteur privilégié en mesure de répondre à vos interrogations. “Mon AGA a répondu aux questions que je me posais sur la gestion de mon entreprise avant même que j’adhère, raconte l’orthophoniste et créatrice de contenu KathleenOrtho. Pour moi, la plus-value réside avant tout dans cet accompagnement humain et sur mesure.”

Bien entendu, plus la forme de l’entreprise rend sa gestion complexe, plus l’accompagnement de l’AGA peut se révéler précieux. Pour Alexandre Prouteau, psychomotricien, “lorsque l’on relève du régime micro-fiscal, par exemple, les obligations sont allégées, la comptabilité est simple, et l’intérêt d’un tel accompagnement est marginal.”

Comment choisir son AGA et y adhérer ?

Chaque professionnel est libre d’adhérer à l’AGA de son choix parmi la centaine existant en France. Aucun critère géographique n’entre en jeu, puisque l’accompagnement se fait essentiellement de manière dématérialisée.

Certaines AGA se spécialisent dans une ou plusieurs professions. C’est le cas par exemple de l’AGAO, créée à l’initiative de la Fédération nationale des orthophonistes. Pour autant, un orthophoniste peut tout à fait se tourner vers une autre AGA, et l’AGAO accueille aussi la majorité des psychomotriciens. Il n’est pas obligatoire de choisir une AGA spécialisée dans sa profession. Cependant, une AGA spécialisée pourra être plus à même de vous apporter des réponses précises en cas de questions liées à votre activité.

Pour choisir votre AGA, nous vous recommandons donc d’écouter les conseils de vos pairs. Il vous suffira ensuite de remplir un formulaire en ligne pour acter votre adhésion.

En conclusion, aujourd’hui encore, l’adhésion à une AGA peut apporter à la fois un accompagnement rassurant et précis, et différents avantages fiscaux. Son intérêt varie toutefois selon la forme juridique et le régime fiscal de l’entreprise. Une micro-entreprise au régime micro-fiscal ne bénéficiera d’aucun avantage fiscal en cas d’adhésion. De plus, l’accompagnement proposé sera sans doute moins indispensable pour un micro-entrepreneur, dont les obligations sont allégées, que pour le gérant d’une SEL, plus complexe à administrer. A vous donc d’évaluer vos besoins et les avantages que vous avez à tirer d’une adhésion à une AGA !

Laisser un commentaire

Votre mail ne sera pas publié. Les champs marqués sont obligatoires *

D'autres articles pourraient vous intéresser
18 praticiens rédacteurs
16 chapitres complets
100 % gratuit