fbpx

742 avis : 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐

Docorga devient gratuit pour les orthophonistes.

Matériel de rééducation : avec quel matériel démarrer en libéral ?

Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de remi altina (1)
avec Alexandre Prouteau, Psychomotricien

Président de l’AFPL et secrétaire général de la FFP.

Copie de Copie de Copie de Copie de remi altina
avec Alexandre Prouteau, Psychomotricien

Président de l’AFPL et secrétaire général de la FFP.

Prêt·e à lancer votre cabinet en libéral ?

Après avoir trouvé le parfait local pour accueillir votre activité paramédicale, il est temps de l’équiper de matériel de rééducation. Vous devez acquérir, d’une part, le matériel qui vous permettra d’offrir les meilleurs soins à vos patients, et d’autre part, celui qui assurera le bon fonctionnement de votre cabinet.

Quels sont les incontournables pour équiper un cabinet de psychomotricien, d’orthophoniste, de psychologue ou autre ? Comment optimiser ses dépenses de démarrage et acquérir le matériel nécessaire à un coût raisonnable ? 


L’immense majorité des ergothérapeutes n’exercent pas en cabinet mais directement au domicile du patient. 

Sommaire

Accueillir les patients : le mobilier et les aménagements

Pour une création de cabinet ex nihilo, il est nécessaire d’acquérir les équipements destinés à l’aménagement du local. Cela concerne notamment  :

  • La sécurité : un ERP doit être équipé d’alarmes incendie et d’un extincteur.
  • L’accessibilité : en tant qu’ERP (établissement recevant du public), un cabinet médical doit répondre à un certain nombre de normes d’accessibilité. Comme le rappelle Alexandre Prouteau, psychomotricien et président de l’AFPL, certains équipements simples permettent d’éviter de lourds travaux et de limiter les coûts. “Installer une sonnette sans fil à l’entrée de l’immeuble pour les personnes handicapées permet de leur apporter une rampe mobile sur demande.”
  • L’accueil des patients en salle d’attente : on peut prévoir des assises confortables et faciles à nettoyer, un distributeur de gel hydroalcoolique, des jouets ou revues pour patienter, etc.
  • L’aménagement de la salle d’examen : cet espace peut nécessiter un bureau et un fauteuil pour le professionnel, des sièges pour le patient et ses accompagnants, une table d’examen ou un espace de jeu si pertinent, etc. 
  • Le rangement et l’archivage : il est important d’installer des armoires ou casiers à clé permettant d’archiver les dossiers médicaux des patients. “Si vous partagez votre cabinet avec d’autres praticiens, le respect du secret médical impose de ranger les dossiers concernant la patientèle de chacun dans des casiers différents”, rappelle Alexandre Prouteau.
  • De manière générale, l’aménagement du cabinet doit répondre à trois principes simples : l’hygiène, la confidentialité et l’accessibilité.

Tester et rééduquer : le matériel paramédical

Selon sa spécialité et ses pratiques, chaque praticien aura besoin d’un matériel de rééducation différent pour tester, soigner et rééduquer ses patients.
Une règle d’or s’applique cependant à tout professionnel qui démarre son activité :
bien doser ses investissements.
Pour Adèle Tixier, orthophoniste, “on a souvent tendance à trop acheter lorsque l’on démarre, pour finalement se rendre compte que l’on utilise toujours les mêmes outils. On peut fabriquer ses propres imagiers, acheter des jeux en brocante, etc.”
Le psychomotricien Alexandre Prouteau abonde dans son sens : “La crise du COVID-19 nous a rappelé l’importance de se montrer économe. Il faut se méfier des dépenses inutiles, privilégier la seconde main. On peut aussi acheter au fur et à mesure, en fonction des besoins de sa patientèle.” Il souligne néanmoins que des investissements conséquents sont quasi incontournables dans sa profession. 

 

  • “Un psychomotricien qui démarre doit prévoir une enveloppe d’environ 5000 € pour le matériel de test, et 5000 € de plus pour les différents jeux.”
  • En ce qui concerne la rééducation orthophonique, l’investissement peut, selon Adèle Tixier, être bien moindre. Si elle devait recommander un seul outil payant ? “Le site langageoral.com offre des possibilités quasi infinies pour créer des exercices sur mesure. Un abonnement à cet outil, accompagné d’une imprimante, peut s’avérer suffisant.” 
  • Pour les
    psychologues
    ainsi que les neuropsychologues, l’essentiel des investissements se concentre sur l’acquisition des bilans et tests (1500€ par batterie de bilan).
  • Les ergothérapeutes, quant à eux, doivent faire l’acquisition de différents jeux et outils de bilan et de rééducation en fonction des besoins de leurs patients.
 

Exemples de matériel et de jeux pour la rééducation

Quelques exemples de matériel de rééducation et de jeux pour enfants DYS sont listés dans ce tableau :

 

Orthophonistes

Ergothérapeutes

Psychomotriciens

Psychologues et neuropsychologues

Tester

Questionnaires, grilles, tests standardisés (DMI pour l’illettrisme…), manuels

Grilles de test, accessoires propres à chaque test (cerceau, table, stylo…)

Grilles de tests de personnalité, tests d’aptitudes, tests neuropsychologiques, tests de dépistage (HPI, HPE, Asperger…)

Travailler le langage, les  troubles de la parole                                                                 

Imagiers, memorys, livres, textes de théâtre, alphabets, figurines, jeux de société, jeux d’imitation, livres de virelangues, lotos, colliers de mastication, outils de stimulation faciale, instruments à vent, cubes en bois, pâte à modeler

   

Travailler la coordination motrice et le schéma corporel                                                                                         

 

Balles, ballons, parcours moteurs, planches d’équilibre, cerceaux , cubes, balles de stimulation sensorielle, miroirs, objets massants, balançoires thérapeutiques

 

Travailler la motricité fine                                                       

 

Perles, boutons, ciseaux, billes, instruments, stylos lestés, crayons avec manchons, livres de coloriage, pinces ergonomiques, pâte à modeler, poupées à habiller, puzzles, toupies, dînettes

 

Travailler l’attention, l’expression des émotions

Jeux de reconnaissance des émotions (cartes, dés, figurines…), roues des émotions, livres d’histoires, marionnettes, jeux d’imitation, poupées, jeux de société, casques et accessoires anti-bruit, sabliers, memorys, colliers de mastication, peluches

💡 On trouve de nombreuses ressources et activités en accès libre sur le site de Pontt (Partage Orthophonie Neuropsychologie Théories Thérapies).

Dans plusieurs professions, en imaginant soi-même ses activités, il est possible de proposer une prise en charge à la fois sur mesure et à moindre coût. N’hésitez pas à vous montrer créatif·ve !

18 praticiens rédacteurs
16 chapitres complets
100 % gratuit

Gérer son entreprise : le matériel informatique et administratif

Au-delà des soins en eux-mêmes, un cabinet médical est une entreprise qui requiert des équipements dédiés à sa gestion administrative.

Il est ainsi indispensable, quelle que soit la profession, de s’équiper : 

  • d’un ordinateur, d’une connexion internet et d’une imprimante-scanner,
  • d’une ligne téléphonique fixe ou mobile (avec la possibilité d’ajouter une deuxième carte Sim à son téléphone portable personnel).
 

Les professionnels conventionnés doivent également se munir :

  • d’un logiciel de télétransmission (logiciel métier) afin de facturer et transmettre les feuilles de soin en direct (coût annuel généralement compris entre 300 et 900 €),
  • d’un lecteur de cartes Sesam Vitale (coût généralement compris entre 25 et 500 €),
 

Au-delà de ces incontournables, différents outils peuvent se révéler précieux pour les professionnels du soin :

  • le matériel nécessaire au télésoin, à savoir une webcam et un logiciel de visioconférence gratuit ou payant,
  • une plateforme de gestion de patientèle comme Docorga, leader de la rééducation et plus grande base gratuite d’outils en ligne. La plateforme intègre un agenda, un système de liste d’attente, ou encore une messagerie sécurisée. 
  • un logiciel de fiscalité pour indépendants comme Indy.

💡 “Le site orthophonistesetnous.com propose de nombreux webinaires de test de logiciels et plateformes qui peuvent aider les professionnels à choisir leurs outils”, indique Adèle Tixier.

Partager son cabinet avec d’autres professionnels peut permettre de mutualiser une partie de ces équipements et des coûts liés. Et pour cause, les frais liés au matériel sont récurrents : après 14 ans d’installation Camille Périn, Ergothérapeute, y consacre toujours 100 à 150€ par mois, ne serait-ce que pour renouveler ou mettre à jour ses batteries de bilan. 

Partager les frais est donc intéressant. Attention par contre à prendre les mesures de sécurité adaptées:“Là aussi, il faut toujours veiller à la confidentialité des données des patients, en prévoyant par exemple une session par praticien sur les ordinateurs partagés” confie Alexandre Prouteau. Pour plus d’informations, consultez notre article sur la protection des données de santé  avec la RGPD.

Déductions, aides : les dispositifs financiers pour s’équiper

Entre l’aménagement, le matériel de test et de soin, et le matériel informatique, l’équipement d’un cabinet en libéral représente un coût important. Il est nécessaire de bien l’évaluer en amont afin d’établir des prévisionnels financiers réalistes dès le démarrage de son activité. Pour cela, adhérer à une AGA peut vous aider.

Certains dispositifs peuvent permettre d’alléger l’investissement que représente l’acquisition de matériel :

La déduction de charges

La majorité des charges d’équipement peuvent être déduites des revenus imposables du professionnel. Cela peut concerner aussi bien l’achat et la location de petit matériel et de mobilier que les logiciels (comme Docorga !), les forfaits internet ou téléphoniques ou la télétransmission.

Pour être déductibles, les dépenses doivent remplir trois conditions, détaillées sur le site du ministère de l’Economie : 

  • Être engagées dans l’intérêt direct de l’exploitation et se rattacher à la gestion normale de l’entreprise.
  • Correspondre à une charge effective et être appuyées de justifications suffisantes
  • Être comprises dans les charges de l’exercice au cours duquel elles ont été engagées.
 

Les modalités de déduction dépendent du régime fiscal de l’entreprise : 

  • En micro-entreprise, la déduction est forfaitaire et ne dépend pas des dépenses réelles. Un abattement forfaitaire de 34% est automatiquement appliqué au chiffre d’affaires.
  • Au régime de la déclaration contrôlée, en revanche, il convient de calculer le montant réel des charges déductibles et de le déduire du résultat de l’entreprise.

⚠️ Lorsqu’un équipement est utilisé à la fois dans le cadre de la pratique professionnelle et de la vie privée (ex : smartphone), la part déductible des frais est calculée sur la base de la quote-part dédiée à l’usage professionnel.

Demander le FAMI : une aide à l’équipement informatique

Les professions de santé conventionnées peuvent bénéficier d’une aide spécifique pour l’équipement informatique. Il s’agit du FAMI, ou forfait d’aide à la modernisation et digitalisation du cabinet professionnel. Le FAMI se décompose en 3 subventions. Si vous percevez les 3, vous pouvez obtenir une aide totale de 1 117 €. 

Pour en bénéficier, il est nécessaire d’acquérir une série d’équipements obligatoires, auxquels peuvent s’ajouter des équipements optionnels également couverts par l’aide. Pour bénéficier du FAMI, le professionnel doit notamment être équipé d’un logiciel métier DMP, utiliser la solution SCOR de télétransmission, un taux de télétransmission supérieur à 70% ou encore utiliser une messagerie sécurisée.

Vous participez à une prise en charge coordonnée de vos patients ? 
Dans ce cas, une prime supplémentaire de 100 € peut vous être versée. Pour ce faire, il vous faut valider l’un des éléments suivants : 

  • Vous travaillez dans une maison de santé pluriprofessionnelle.
  • Vous faites partie d’une ESP.
  • Vous appartenez à une CPTS.

Si vous avez recours au télésoin, deux subventions peuvent vous être allouées, en plus de l’aide à la télétransmission orthophoniste. Elles sont de :

  • 350 € pour l’achat d’un équipement de vidéotransmission ;
  • 175 € pour investir dans des appareils médicaux pour télétransmettre. La liste des dispositifs connectés dans lequel vous pouvez investir est disponible sur ameli pro.

⚠️ Ce dispositif concerne uniquement les professions de santé conventionnées avec l’Assurance Maladie : orthophonistes, psychologues, infirmiers, pédicures-podologues, masseurs-kinésithérapeutes, etc.

Les aides à l’installation et l’achat de matériel

Certaines aides à l’installation peuvent couvrir les dépenses d’équipement des professionnels de la rééducation. Par exemple : 

  • Certaines professions de santé bénéficient de contrat incitatifs en cas d’installation en zone sous-dotée ou très sous-dotée. Ceux-ci peuvent inclure des aides à l’équipement et l’achat de matériel.
  • Dans certaines régions, les professionnels peuvent bénéficier d’aides régionales à l’acquisition de matériel professionnel.

Pour conclure, l’équipement d’un cabinet paramédical en libéral peut représenter un coût de démarrage conséquent. Ces charges peuvent être déduites de l’assiette d’imposition du professionnel et partiellement compensées, dans quelques cas spécifiques, par des aides.

Mais l’achat de matériel demeure un investissement important, à maîtriser pour ne pas mettre en danger la viabilité de l’activité. A ce titre, la location ou le crédit-bail peuvent représenter une alternative intéressante à l’achat pour limiter les coûts de démarrage.

Laisser un commentaire

Votre mail ne sera pas publié. Les champs marqués sont obligatoires *

D'autres articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre mail ne sera pas publié. Les champs marqués sont obligatoires *