fbpx

742 avis : 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐

Docorga devient gratuit pour les orthophonistes.

Rééducation : à quelle caisse de retraite cotiser ?

Lorsqu’on décide de s’installer en tant que professionnel libéral dans le domaine de la rééducation, il est important d’anticiper la retraite. C’est pourquoi il est requis de s’affilier à une caisse de retraite pour bénéficier d’une couverture complémentaire en plus de la retraite de base.

Regardons ensemble comment s’affilier à la caisse de retraite de référence (Civap ou Carpimko) et quelles sont les obligations en matière de cotisations. 

Sommaire

Quelles différences entre retraite de base et retraite complémentaire ?

 

La retraite de base (obligatoire)

En tant que professionnel libéral, la retraite de base est gérée par la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL). Vous y êtes rattachés automatiquement lorsque vous créez votre entreprise.

Les modalités sont les suivantes : 

  • Le montant de la pension dépend du nombre de points acquis sur l’ensemble des périodes travaillées et de la valeur du point.
  • Pour bénéficier d’une pension de retraite de base maximale, appelée « taux plein », vous devrez avoir cotisé un minimum de trimestres, également appelé « durée d’assurance requise ». La durée varie entre 160 et 172 trimestres en fonction de l’année de naissance.
  • Vos 25 meilleures années sont prises en référence pour calculer la retraite de base.

 

La retraite complémentaire obligatoire (obligatoire)

Comme son nom l’indique, la retraite complémentaire obligatoire permet de percevoir un complément de retraite en plus de la retraite de base. Le système de référence est également le régime par points, qui sont ensuite convertis en rente au moment du départ à la retraite.  A ne pas confondre avec la retraite complémentaire facultative, les fameux contrats MADELIN.

Le fonctionnement de la complémentaire, dont l’invalidité-décès, varie toutefois en fonction de votre profession (il existe plus de 10 sections qui ont chacune leurs propres règles !). Regardons ce qu’il en est pour les professionnels libéraux du paramédical 👇

À quelle caisse de retraite complémentaire cotiser en tant que professionnel libéral ?

Dans la filière rééducation, il existe deux caisses de retraite complémentaires principales :

La Cipav pour : 

  • les ostéopathes
  • les psychologues
  • les diététiciens
  • les psychomotriciens
  • les ergothérapeutes
  • les chiropracteurs
  • les puéricultrices. 

En 2023, la valeur du point retraite complémentaire de la Cipav est de 2,77 €.

La Carpimko pour : 

  • les masseurs-kinésithérapeutes ; 
  • les infirmiers ;
  • les podologues ; 
  • les orthophonistes ;
  • les orthoptistes.

En 2023, la valeur du point retraite complémentaire de la Cipav est de 20,64 €.

18 praticiens rédacteurs
16 chapitres complets
100 % gratuit

Cas n°1 : comment s’affilier à la Cipav ?

L’Urssaf prend en charge la collecte des cotisations Cipav à compter du 1er janvier 2023 pour 190 000 professionnels libéraux relevant de la Cipav. Aucune démarche n’est à effectuer : vous devez simplement vous immatriculer auprès de l’Urssaf au moment de créer votre activité sur le Guichet Unique de l’INPI. 

La Cipav reste toutefois la caisse de retraite de référence puisque l’Urssaf reverse les cotisations retraite et invalidité-décès à l’organisme. 

Le montant des cotisations avec la Cipav 

En tant que professionnel libéral soumis à la Cipav, vous cotisez annuellement à trois régimes différents : 

  • Le montant de la cotisation au titre de la retraite de base, calculée en fonction d’un pourcentage du revenu
  • Les cotisations pour la retraite complémentaire et l’invalidité-décès fonctionnent selon un barème forfaitaire

 

Par ailleurs, le mode de paiement (télépaiement, prélèvement, carte bancaire) et l’échéancier deviennent les mêmes que pour l’ensemble de vos cotisations sociales.

Cas n°2 : comment s’affilier à la Carpimko ?

Si votre caisse de référence est la Carpimko, vous devez simplement déclarer votre activité auprès de l’Urssaf qui se charge de vous enregistrer automatiquement à la Carpimko. Pour rappel : vous êtes déclaré à l’Urssaf lors de la création de votre activité sur le Guichet Unique.

Vous pouvez également opter pour l’affiliation “express” via ce formulaire : Déclaration d’affiliation et envoyer en parallèle une copie de votre carte de professionnel de santé et/ou l’attestation d’inscription au répertoire ADELI ou au tableau d’ordre en fonction de votre profession. 

La déclaration est à transmettre par courrier à cette adresse : CARPIMKO, service Cotisations, Les Quadrants – 3 avenue du Centre – CS 60035 – 78882 Saint-Quentin-Les-Yvelines Cedex

L’affiliation prend effet le 1er jour du trimestre civil suivant le début d’activité libérale : si vous commencez le 3 juillet , l’affiliation prendra effet le 1er octobre.

Le montant des cotisations avec la Carpimko 

Les cotisations sont calculées au titre des deux premières années d’activité à titre provisoire sur une base forfaitaire identique pour l’Urssaf et la Carpimko. Ensuite, en début de 2e année, le calcul des cotisations provisoires sur la base forfaitaire s’effectue jusqu’à la déclaration de vos revenus au cours du 2e trimestre 2024.

Compléter sa retraite avec un PER 

Pour compléter votre couverture de base en tant que praticien libéral, vous pouvez souscrire un Plan d’épargne retraite (PER) : un produit d’épargne retraite individuel déployé en 2019. Il permet de vous constituer une épargne retraite en versant des cotisations régulières ou ponctuelles, qui sont investies dans des supports financiers proposés par l’organisme gestionnaire. 

Le PER a pour objectif de simplifier l’épargne retraite et de la rendre plus attractive pour les particuliers ou professionnels, dont les professionnels libéraux. Transférable et cumulable avec d’autres épargnes retraites, il offre une grande variété de supports d’investissement, adaptés aux différents profils de risque. 

⚠️ Les sommes versées sur le PER sont déductibles du revenu imposable, dans certaines limites.

D'autres articles pourraient vous intéresser
  • 18 praticiens rédacteurs
  • 16 chapitres complets
  • 100 % gratuit

Ressource réservée aux utilisateurs de Docorga